La pression monte, monte et ça bouillonne dans mon ventre. J'ai le moral en dent de scie. Arfffff ça me rappelle mes grossesses. Je me sens pas prête à le laisser s'envoler du nid, je le vois encore si petit et fragile. Le jour de la pré-rentré en juin, se fut déjà tellement d'émotions pour une tite maman. Voyant Erwan assis sur le banc au milieu de ses camarades, je l'ai revu en soins intensif branché dans tout les sens pour se maintenir en vie... Qu'il en a fait du chemin mon tit bout d'homme. Qu'on on a traversé d'épreuves et jeudi je vais devoir le laisser se débrouiller sans moi et avec des étrangers. On va grandir tout les 2 d'un bond de géant le 31. En plus le temps si met. On se croirait déjà en automne en auvergne alors qu'on habite dans le bordelais. Sûrement la nostalgie des vacances, si on pouvait remonter un peu le temps...

Erwan_et_p_rine

Escalade

rivi_re

Tarzan